Accueil

La Souris


Accueil Souris
Conseils
Races
Informations Générales
Galerie Photo
Annuaire du Net
Annuaire Eleveurs
Calendrier Expo
Annonces Gratuites
Livres Bibliothèque
Maladies Santé
Accès par Espèce
Boutique des Souris

 

     


Les conseils du
Dr Mary
!

Mise en ligne 1999
Dernières modifications : 21/01/05


Craquant non?
      Ma première souris...
A qui conseiller la souris...
Quelques particularités qui sont bonnes à connaître...
Comment les choisir?
Des souris chez soi...
Pour les repas...
L’arrivée à la maison...
La première visite chez le vétérinaire...
     

 

Ma première souris...
La souris, aux yeux des parents, est nettement plus sympathique que son proche parent le rat. Elle est partout : dans les dessins animés les plus célèbres (n’est-ce pas M. Disney?), dans des films souvent drôles (La Souris, Stuart Little...) et même dans la pub! Pourtant savez vous ce qui différencie vraiment cet animal trognon du rat souvent repoussé... que certaines espèces de souris étaient plus grosses que nos rats? Le principal critère de différenciation retenu par les zoologistes est le nombre d’anneaux qui constituent la queue (entre 180 et 200 pour la souris).

A qui conseiller la souris...
Elle est jolie, docile et déborde d’énergie. Elle peut s’apprivoiser facilement à condition de la manipuler souvent, avec douceur, sans brutalité mais avec de l’assurance. Elle préfère se trouver dans le creux de la main, en sécurité, plutôt qu’au bord de nulle part. Elle ne mord que rarement, sous le coup d’une grosse peur.
Son élevage et son entretien restent relativement simples (si l’on ne fait rien d’aberrant bien sûr). Globalement, avec le rat, c’est aussi l’animal le moins onéreux. Il convient donc bien à des petits budgets.
Sa petite taille en fait un animal qui passe partout et avec peu de contraintes. Mais elle reste fragile et d’une manipulation délicate (attention à éviter le bout de la queue pour l’attraper). C’est pour cela que je ne la conseille pas à des enfants au dessous de six ans. Mais ça implique aussi un engagement de la part des parents qui doivent leurs apprendre à le manipuler et à s’en occuper.

Quelques particularités qui sont bonnes à connaître...
La souris est un animal extrêmement sociable et possède un fort instinct grégaire.
Je pense qu’il faut au minimum deux souris dans la même cage, car même si vous pouvez passer du temps avec elle, vous aurez du mal à combler l’absence de ses congénères.

L’homme n’a jamais pu se séparer d’elle car elle a une faculté d’adaptation importante et une prolificité hors du commun. Prenez garde à ne pas vous faire envahir si vous prenez un couple. A raison de 6 à 12 petits par portée avec régulièrement, 5 portées par an, on peut facilement se laisser déborder.

Comment les choisir?
Il existe plusieurs couleurs (j’ai un petit faible pour les souris marrons à ventre clair, mais vous avez aussi des variantes bicolores adorables) voire plusieurs types de poils (elles sont essentiellement à poils lisse et court mais il existe des variétés proches du rex, comme chez le rat).
Son bout de nez et le tour de ses yeux ne doivent pas couler et vous ne voyez pas de croûtes. Observez-la un instant et regardez si elle n’éternue pas.
Le pelage doit être doux et soyeux, sans croûte ni dépilation et parfaitement lisse. Il faut inspecter la queue ainsi que le contour des oreilles.
Regardez la cage et cherchez d’éventuels signes de diarrhée.
Elle doit être vive et active, capable de se tenir debout sur ses pattes arrières.

Pour profiter au maximum de sa souris et avoir un maximum de complicité avec elle, il vaut mieux la prendre jeune. L’âge idéal est celui du sevrage (vers 4 semaines) mais difficile d’en avoir la certitude dans l’animalerie. Si elle a déjà de l’embonpoint, c’est qu’elle est trop vieille (plus d’un an). Mais en dehors de cela, aucune certitude.
Le choix du sexe importe peu. Les mâles ont quand même une odeur plus forte et ont la mauvaise manie de marquer souvent leur territoire en urinant. Ils sont dynamiques mais parfois très bagarreurs. Les femelles sont plus propres, plus calmes et plus dociles. Il faut penser en fonction de son tempérament et de ce que l’on recherche comme rapports avec son animal.
L’idéal est de prendre des animaux issus d’un même groupe le même jour, dès le premier achat.

Des souris chez soi...

Il faut une surface minimum de 600 cm2 par souris, avec une hauteur de 30cm. Le bac en plastique doit être solide et épais (peu importe la couleur), avec des barreaux métalliques et de préférence horizontaux pour permettre à votre animal de grimper ou même seulement de s’étirer (faire attention à ce que l’espacement soit minimum pour empêcher toute fuite). On peut aussi, comme pour les gerbilles, utiliser un aquaterrarium. Il faut alors bien penser à le couvrir avec du grillage, car même avec des parois en verre, elles sont capables de s’évader en faisant des bonds incroyables pour leur si petite taille.
La litière sera essentiellement de la litière végétale (mais pas de la litière pour chat) ou des copeaux de bois vendus à cet effet en animalerie voire même un mélange des deux. Il ne faut pas hésiter à en mettre une bonne épaisseur, car cela limite les rencontres et les conflits entre deux souris si le besoin s’en fait sentir
On pourra se contenter de la changer une à deux fois par semaine. C’est souvent l’odeur qui décide le propriétaire.
Évitez tous les accessoires en plastique. Il vaut mieux le métal (pour la gamelle et la roue, indispensable pour cet animal dynamique) ou le bois (pour la maison, des étagères, des accessoires de jeu comme des tunnels...). Il faudra distribuer un peu de foin à l’occasion. Elles ne font qu’en grignoter quelques miettes. Il servira essentiellement à la construction du nid. Vous pourrez également leurs proposer des rouleaux en carton. Dans un premier temps, ils vous serviront à les attraper en douceur, et elles les déchiquetteront au besoin pour l’ajouter au nid.
Mais attention à l’accumulation de distractions et d’objets dans la cage. Cela rend celle ci plus difficile à nettoyer. Il faudra également rechercher d’éventuelles réserves qu’elles auront pu faire et les enlever.
La cage doit être placée dans un endroit exempt de tout courant d’air. La pièce devra être maintenue à une température optimale de 20-23°C. Mettez la cage dans une pièce où vos souris verront souvent du monde et de préférence à hauteur, sur une table. Cela favorise considérablement les contacts. Il faut éviter la proximité directe avec une baie vitrée car la température montre très vite et elles risquent de mourir d’un coup de chaleur.
Pour un maximum d’hygiène, il est conseillé de nettoyer la cage et tous les accessoires à fond au moins une fois par mois.

Suite ->


Pour les repas...
Il est important de ne pas sur-nourrir vos souris. Elles aimeront peut-être le sucre et le chocolat, mais ce n’est pas du tout bon pour elles.
Pour contrôler la quantité, il est intéressant d’utiliser des bouchons compacts pour les souris et les rats. Cela les empêche de trier (elles choisissent surtout les graines oléagineuses) et elles reçoivent tous les nutriments dont elles ont besoin (attention qu’ils ne soient pas plus gros qu’elles quand même). Vous pouvez alterner avec un mélange de graines de temps en temps. Elles en apprécieront la “prise en main” et le goût.
Bien sur, vous pourrez leurs faire plaisir de temps en temps en leurs donnant des fruits et des légumes. Il faudra respecter quelques règles :
- ne donnez jamais des aliments sortant directement du frigo,
- lavez soigneusement tout aliment et distribuez-le une fois bien sec,
- retirez tout aliment frais qui ne sera pas consommé dans l’heure suivante,
Elles sont friandes de carottes, de pomme, de la salade, des endives... mais il faudra éviter tous les agrumes ainsi que le kiwi, qui sont trop acides.

Elles apprécieront également le pain, les fruits et légumes secs, et même les pâtes sèches!
Vous pourrez leurs donner un peu de fromage (pas plus de quelques grammes par semaine) et leurs faire goûter certains laitages (mais toujours attendre après sa sortie du frigo).
Globalement, 5 à 7g de nourriture pour une souris adulte par jour semble être une moyenne.
Il peut être intéressant d’avoir des gamelles métalliques et faciles à nettoyer. Comme la souris aime bien grimper dessus pour choisir ses aliments, il faudra qu’elles soient solidement fixées ou lourdes (comme pour la céramique) afin qu’elles ne se renversent pas.
Les souris aiment bien avoir les repas à heure fixe. C’est aussi un moyen de les apprivoiser que de leurs donner des habitudes. Comme l’essentiel de la consommation a lieu la nuit, choisissez de préférence le début de soirée pour distribuer les aliments.

Le biberon, accroché à l’extérieur de la cage, doit toujours être plein et permet de garder l’eau propre à l’abri de la poussière et des souillures.


Il faudra aussi leurs apporter un complément de sels minéraux et vitamines. La forme pratique la plus couramment utilisée reste la pierre à lécher. Elles sont en vente dans toutes les animaleries. Choisissez la plus complète et puis faites-leurs goûter... il y en a toujours une meilleure que les autres.

Le bois laissé dans la cage pour faire “grimpette” aura une double utilisation, échelle et lime à dents (car comme chez tous les rongeurs, les dents sont à croissance continue). Les essences à privilégier sont le saule, le noisetier, les branches d’arbres fruitiers non traités, et le tout ne sera donné que parfaitement sec, sans bourgeon ni feuille et préalablement brossé.

L’arrivée à la maison...
Elles mettront quelques heures à trouver leurs marques, et il faudra les laisser tranquilles.
La première phase afin de les apprivoiser sera la distribution de la nourriture. Petit à petit, vous pourrez les habituer à venir la chercher dans le creux de votre main.
Afin de les attraper, dans un premier temps, utilisez le rouleau en carton, poussez la gentiment à l’intérieur et soulevez la doucement. Elle n’est pas kamikaze. Si elle juge la hauteur trop importante, elle ne se jettera pas dans le vide.
Évitez à tout prix de l’attraper par le bout de la queue. Recherchez toujours à la mettre en sécurité dans le creux de votre main. Elle appréciera.
Évitez aussi les tours de passe-passe, un coup dans la manche, un coup dans la poche. Ca ne sert à rien de “frimer”, elle s’en moque, et c’est dans ce genre de situations que les accidents arrivent.

La première visite chez le vétérinaire...
C’est l’occasion de s’assurer que vos souris sont en bonne santé (notamment vérifier d’éventuels problèmes de peau). Vous pouvez également vous faire confirmer le sexe de vos compagnons (et on a souvent des surprises). Il n’y a aucune vaccination à leurs faire faire, sauf si vous avez l’intention de leurs faire franchir une frontière

 



Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie
@ Contacter les @uteurs/ Annonceurs / Dossier Medias / Bannieres / Autocollants / Stats / Boutique
FaceBook
FaceBook
Copyright: RongeurS.net - reproduction interdite